Loading...

S'abonner S'abonner S'abonner

Pourquoi l'interopérabilité du DSE est-elle importante

2 mars 2020 - Parul Saini, équipe Webmedy


Dans l'informatique de la santé, il est vraiment difficile de penser à un mot à la mode autre que l'interopérabilité. L'interopérabilité influence la qualité des soins de santé pour les patients et les médecins. L'objectif principal de l'interopérabilité des soins de santé est de permettre le flux de données de santé de manière transparente entre le prestataire de soins et les autres systèmes de santé participant à la prestation de soins au patient pour une meilleure prise de décision.

Savez-vous ce que l'interopérabilité des DME implique dans le domaine de la santé ?

L'interopérabilité EHR ou EMR est la capacité des dispositifs et technologies médicaux à partager, expliquer et présenter les données de santé sous une forme facilement assimilable, à tout moment et en tout lieu où un patient reçoit des soins. Les systèmes de santé doivent être en mesure de créer et d'apporter avec soin et activement des connaissances, des décisions et des actions cliniques significatives.

En règle générale, il existe sept niveaux d'interopérabilité différents. Continuez à lire pour connaître ces niveaux.

  • Niveau 0 ou on peut dire NON Interopérabilité

    Systèmes autonomes qui n'ont pas d'interopérabilité. Cela implique des systèmes qui ne peuvent pas partager d'informations et qui sont limités à des limites de système individuelles.

  • Niveau 1 ou interopérabilité technique

    Ce niveau d'interopérabilité utilise un protocole de communication pour partager les données entre les systèmes. Il traite des aspects techniques de l'interopérabilité tels que les protocoles de communication, les services d'interconnexion et le format d'échange de données.

  • Interopérabilité de niveau 2 ou syntaxique

    Ce niveau implique la capacité de deux systèmes ou plus à partager des données et des services via des protocoles mutuellement interopérables tels que l'architecture de haut niveau (HLA).

  • Interopérabilité de niveau 3 ou sémantique

    Cette interopérabilité spécifie la capacité de deux systèmes ou plus à décoder positivement les informations échangées de manière significative et exacte pour générer des résultats favorables tels que définis par les utilisateurs finaux. L'interopérabilité sémantique signifie que la signification réelle des informations partagées est comprise par les systèmes communicants.

  • Interopérabilité de niveau 4 ou pragmatique

    Ce niveau d'interopérabilité est acquis lorsque les systèmes interopérants connaissent les méthodes et procédures qu'ils utilisent.

  • Interopérabilité de niveau 5 ou dynamique

    On dit que deux ou plusieurs systèmes ont une interopérabilité dynamique lorsqu'ils comprennent les changements d'état en cours et qu'ils sont capables de tirer parti de ces changements.

  • Niveau 6 ou interopérabilité conceptuelle

    L'interopérabilité conceptuelle est atteinte lorsque les hypothèses et les contraintes d'absorption délibérée de la réalité sont alignées. Cependant, l'interopérabilité dans le domaine de la santé a des significations différentes telles que -

    • Interopérabilité des massages (données) à partager entre les applications de santé.
    • Interopérabilité du dossier de santé électronique (DSE).
    • Interopérabilité des dossiers de santé des patients.
    • Interopérabilité d'autres processus métier.

Pourquoi l'interopérabilité est-elle importante ?

Les systèmes informatiques peuvent transférer des informations et utiliser les données qu'ils reçoivent. Dans le secteur de la santé, l'information doit être distribuée et reconnue une fois qu'elle est recueillie. Avec l'interopérabilité, la transparence, la portabilité et l'accessibilité accrues peuvent accroître la facilité avec laquelle les professionnels de la santé peuvent accéder aux informations sur la santé. Les dossiers de santé peuvent être partagés en toute sécurité avec les patients et d'autres cliniciens et établissements de soins de santé pour permettre des soins coordonnés aux patients. La collaboration permet une prise de décision meilleure et plus rapide, en particulier dans les situations critiques. Si l'interopérabilité ne fait pas partie de l'équation, la santé des patients en souffre. Les médecins et autres membres du personnel médical doivent disposer des informations qui leur manquent au point de service. S'ils manquent d'informations spécifiques, ils passent plus de temps à les obtenir. L'interopérabilité conduit à de meilleurs résultats de santé avec des informations plus précises.

Principaux avantages de l'interopérabilité du DSE

  • Différentes parties prenantes - Les cabinets médicaux, les hôpitaux, les centres de soins d'urgence, les pharmacies et les centres médicaux spécialisés collaborent à l'aide de systèmes interopérables qui permettent à différents systèmes et applications de communiquer entre eux. Les dossiers médicaux des patients les suivent dans tout le système de soins de santé et les différents intervenants impliqués dans les soins du patient peuvent collaborer de manière transparente les uns avec les autres.
  • Performance améliorée.
  • La transformation plus sûre des soins.
  • Coût minimisé - Une efficacité accrue grâce à un plus grand partage de données économise du temps et des efforts pour le personnel, ce qui indique des économies de coûts plus importantes.
  • L'interopérabilité en termes de soins de santé permet aux prestataires de services médicaux de fournir plus facilement des informations aux patients.
  • Les normes fixées par le gouvernement et les aides à la gestion favorisent une meilleure interaction entre les divers systèmes.

Quels sont certains des obstacles à l'interopérabilité?

Voici quelques-uns des obstacles liés à une véritable interopérabilité :

  • Manque de cohérence

    Des organisations comme CHIME et HIMSS mettent leurs efforts dans le développement d'identifiants nationaux de patients à partir des deux dernières décennies. La raison derrière cela est que l'échange de données de santé est en constante évolution, le besoin d'un moyen précis et cohérent d'identifier les données de santé individuelles des patients devient de plus en plus exigeant. L'attribution d'un identifiant de patient unique à chaque individu dans le pays est un moyen de s'assurer que les hôpitaux peuvent partager les dossiers médicaux et les données de santé des patients de manière efficace et plus précise, l'absence de cela peut entraîner une augmentation des coûts des établissements de santé.

  • Manque de communication entre les prestataires de soins

    Actuellement, la technologie de soins de santé fournie par les fournisseurs d'aujourd'hui rend difficile la copie et le partage d'informations d'un logiciel de dossier de santé électronique (DSE) à un autre. Des formats et des champs de données incompatibles signifient que les données doivent d'abord être manipulées et détruites avant d'être introduites dans un autre système. Quelques organisations d'élaboration de normes (SDO) différentes définissent, créent, mettent à jour et gèrent les normes de données de santé via des processus collectifs qui incluent les utilisateurs de l'informatique de santé, mais il n'existe pas de norme unique commune. L'absence de normes pour la collecte, la communication, l'envoi, le stockage et la gestion des données de santé est un obstacle majeur à l'interopérabilité des soins de santé.

  • Les vendeurs bloquent les informations

    Le manque de données partagées dans le domaine de la santé est un casse-tête. Un goulot d'étranglement majeur à l'interopérabilité des soins de santé est la pratique du blocage des données - du côté du fournisseur. Une étude publiée cette année a souligné que le blocage des informations est toujours omniprésent et que les politiques sont inefficaces pour freiner cette pratique. Bien que des efforts pour désactiver le blocage des informations aient déjà été entrepris en imposant un certain niveau de partage des données par les réglementations gouvernementales, si les efforts sont couronnés de succès, le ralentissement du blocage des informations contribuera à garantir que les informations circulent entre les organisations prestataires, ce qui, à son tour, améliorera l'efficacité et qualité des soins.

  • Difficulté d'analyse, de mesure et d'amélioration de l'interopérabilité

    Comme le dit l'un des dictons, vous ne pouvez pas améliorer ce que vous ne pouvez pas mesurer. Par conséquent, il est difficile de mesurer les coûts des taux d'erreur qui se produisent lorsque les systèmes de santé ne communiquent pas entre eux de manière utile. En raison du manque de capacité à mesurer ou à retracer les résultats, les systèmes de santé et les autres prestataires de soins de santé ne peuvent pas dynamiser leurs processus importants, ce qui se traduit par un manque d'initiative pour améliorer l'interopérabilité. Le défi auquel sont confrontés les prestataires de soins de santé et leurs fournisseurs est l'absence d'un moyen standard pour mesurer l'influence des problèmes d'interopérabilité. Une fois que l'industrie de la santé pourra contrôler ces problèmes dans l'ensemble des systèmes de santé, elle sera en mesure d'analyser les problèmes et d'apporter des changements, et pourra également mesurer comment ces changements peuvent améliorer la qualité des soins et les résultats pour les patients.

Encourager les étapes vers l'interopérabilité

L'action du gouvernement pour favoriser l'interopérabilité est un levier significatif pour l'interopérabilité des soins de santé. La bonne nouvelle est que des progrès considérables vers l'interopérabilité sont réalisés par certains organismes de normalisation comme le groupe de normalisation Health Level Seven (HL7) et Fast Healthcare Interoperability Resources (FHIR). Les plates-formes de gestion des cabinets de DSE adoptent déjà ces normes pour diriger les efforts vers une véritable interopérabilité.

Bientôt, nous verrons probablement la convergence vers certaines normes, la réduction des coûts, la collecte d'informations sur les patients et la capacité d'analyser et d'utiliser les données collectées. Avec quelques efforts, l'interopérabilité peut être et sera atteinte - mais nécessite beaucoup d'efforts comme toutes les autres choses.

Rester informé.


Accédez à une couverture primée de l'industrie, y compris les dernières nouvelles, des études de cas et des conseils d'experts.

Le succès en technologie consiste à rester informé !

suivez-nous sur les plateformes sociales


Articles Similaires


Catégories


16 Des postes

Dernière mise à jour 27 août 2022

47 Des postes

Dernière mise à jour 30 mars 2022

33 Des postes

Dernière mise à jour 20 mars 2022

61 Des postes

Dernière mise à jour 26 août 2022

5 Des postes

Dernière mise à jour 10 août 2022

3 Des postes

Dernière mise à jour 16 août 2022

Messages tendance


Rester informé.


Accédez à une couverture primée de l'industrie, y compris les dernières nouvelles, des études de cas et des conseils d'experts.

Le succès en technologie consiste à rester informé !

S'abonner S'abonner S'abonner

suivez-nous sur les plateformes sociales


suivez-nous sur les plateformes sociales


© 2022 Ardinia Systems Pvt Ltd. Tous droits réservés.
Divulgation : cette page contient des liens d'affiliation, ce qui signifie que nous recevons une commission si vous décidez d'effectuer un achat via les liens, sans frais pour vous.
Politique de confidentialité
Webmedy est un produit d'Ardinia Systems.